Crise sanitaire : les propriétaires solidaires et responsables

Édito du président
Paru dans 25 millions de propriétaires • N°avril 2020

Crise sanitaire : les propriétaires solidaires et responsables

En cette période difficile pour notre pays, j’appelle à la responsabilité de chacun.

Le Président de la République a fait le choix, en conscience d’imposer aux Français des restrictions de liberté. Ces restrictions sont légitimes. Elles auront, nécessairement, des répercussions, majeures, sur l’activité économique de nos entreprises et des investisseurs.

Deux mesures principales pour les bailleurs ont été prises à l’heure où je vous écris : la trêve hivernale a été repoussée de deux mois pour toutes les personnes n’ayant aucune solution de relogement et les loyers commerciaux et professionnels ont été “suspendus” temporairement.

Nous ne pouvons que soutenir ces mesures indispensables pour ne pas ajouter de la fragilité à la fragilité.

J’appelle à la solidarité des bailleurs privés dans cette période de confinement, dans la mesure de leurs possibilités.

Cependant, les propriétaires ne peuvent, en aucun cas, être le seul amortisseur privé de cette crise. C’est pourquoi j’ai notamment demandé au gouvernement et à notre ministre du Logement Julien DENORMANDIE, avec qui je suis en contact direct et permanent, de mobiliser plusieurs leviers en cas d’impayés de loyers :

  • les Caisses d’Allocation Familiales pour que les versements d’APL se poursuivent aux bailleurs tiers ;
  • les assurances emprunteur en subrogation des échéances de prêts en cas d’impayés de loyers pour les locaux d’habitation, commerciaux ou de bureaux ;
  • le parc social d’habitation pour faciliter le relogement rapide des ménages en difficulté afin de ne pas ajouter une année supplémentaire d’impayés aux bailleurs privés qui sont déjà en fin de procédure et qui essuient de graves difficultés financières.

Par ailleurs, je condamne fermement tout appel à un moratoire du paiement des loyers dans le parc privé d’habitation. Tous les acteurs devraient, pour le moins, faire preuve de sérénité...

Cette mesure plongerait 2,7 millions de petits bailleurs dans une situation dramatique. N’ajoutons pas, ici aussi, de la fragilité à la fragilité.

Je sais que les propriétaires sont des acteurs responsables ; je crois pouvoir aussi compter sur le sérieux des locataires pour ne pas les mettre en difficulté. Les bailleurs ont besoin de leurs loyers : soit pour rembourser un crédit et payer de nombreuses charges, soit pour avoir un complément de revenus pour leur faible retraite. Un incident massif de paiement des loyers aurait des répercussions économiques majeures.

Cher(e)s Ami(e)s, cher(e)s Propriétaires prenez grand soin de vous et de vos proches : respectez les règles de confinement. Au mieux nous les respecterons, au plus tôt nous retrouverons nos libertés individuelles, et au plus vite l’activité économique se relancera.

Courage et sérénité.

Christophe Demerson
Président de l'UNPI
@DemersonUNPI
 

Recevez gratuitement le dernier numéro
de la revue 25 Millions de Propriétaires

Une revue pour :

  • Gérer au mieux votre patrimoine ;
  • Protéger vos intérêts privés ;  
  • Bénéficier de conseils pratiques