L’incertitude législative et fiscale perturbe et gangrène le terrain de la confiance

Édito du président
Paru dans 25 millions de propriétaires • N°mai 2019

A l’heure où j’écris cet éditorial, la cathédrale Notre-Dame de Paris brûle. La France est bouleversée. Les propriétaires et l’UNPI se mobiliseront pour apporter leur pierre à la reconstruction de ce patrimoine national.

Le Président Macron a reporté son allocution de sortie du grand débat. Ce qui est évidemment une bonne chose mais prolonge l’incertitude de notre sort commun. Nous pouvons sortir positivement du grand débat. Ce sera un exercice complexe : beaucoup d’idées (grandes idées, petites phrases) ont été brassées.

Notre Président aura fait des choix avec sa majorité, il faudra s’y tenir. Les élections européennes approchent et 10 milliards d’euros ont déjà été engagés. La fiscalité est l’une des préoccupations majeures des propriétaires, mais surtout c’est l’incertitude législative et fiscale qui perturbe les consciences et gangrène le terrain de la confiance. Un exemple parmi d’autres : le “crédit d’impôt transition énergétique” (CITE). Tous les ans ou presque, cette usine à gaz est modifiée par la loi de finances, sans compter les textes d’application qui s’ensuivent. Tout y passe : les équipements concernés (ex : exclusion des changements de fenêtres en 2018 et réintégration en 2019, obligation de réaliser un bouquet de travaux instaurée en 2014 puis supprimée en 2015), les personnes éligibles (ouverture du dispositif aux bailleurs en 2009, puis exclusion en 2014), les taux, etc. Même sa dénomination change régulièrement (jusqu’en 2015 il s’agissait du “crédit d’impôt en faveur du développement durable”) !

Sans compter que le gouvernement a manifesté son intention de le transformer en prime...

Cette dérive fiscale n’a que trop duré ! L’UNPI en fait un cheval de bataille.

Les sujets les plus consultés sur les réseaux sociaux sont d’ailleurs un bon outil de mesure. La tribune de Virginie PRADEL du mois dernier a été consultée 17 000 fois en quelques heures sur le seul réseau Twitter. Souhaitons que sa conclusion soit prophétique : « en somme la fiscalité des propriétaires est déjà confiscatoire ; gageons que nos dirigeants ne l’augmenteront pas encore davantage d’ici la fin du quinquennat ».

Christophe Demerson, président de l’UNPI


Recevez gratuitement le dernier numéro
du magazine de 25 Millions de Propriétaires

Pour :

  • Gérer au mieux votre patrimoine ;
  • Protéger vos intérêts privés ;  
  • Bénéficier de conseils pratiques