Accès privé

Comment déduire les travaux des revenus fonciers de 2019 ?

Nous avons longuement détaillé dans ces colonnes les modalités d’établissement des revenus fonciers à l’occasion du passage au prélèvement à la source Nous revenons ici sur le sujet épineux de la déductibilité des travaux.

Application de la règle de la moyenne aux travaux

Avec la mise en place du prélèvement à la source, l'impôt sur le revenu de 2018 a été neutralisé sous la forme d’un crédit exceptionnel (année « blanche »). Pour éviter que des propriétaires ne reportent des travaux en 2019 dans un but d’optimisation fiscale, le législateur a introduit pour les revenus de 2019 la règle dite de la moyenne. Ainsi, les dépenses de réparation, d’entretien et d’amélioration[1] (charges considérées comme « pilotables ») acquittées en 2019 ne peuvent être déduites qu’« à hauteur de la moyenne des montants respectivement supportés au titre de ces mêmes dépenses en 2018 et en 2019 » (article 60, II, K, 2° de la loi du 29 décembre 2016 de finances pour 2017).

  • Les propriétaires ayant réalisé des travaux en 2018 et 2019 pourront déduire dans la déclaration établie en 2020 la moitié du total de ces travaux.
  • Ceux qui n’ont réalisé des travaux qu’en 2019 ne pourront déduire que la moitié de ces travaux.
  • Ceux n’ayant réalisé des travaux qu’en 2018 pourront quand même déduire en 2020 la moitié de ces travaux (et ce même s’ils les ont déjà déduits dans le cadre de la déclaration établie en 2019).   

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?