Accès privé

Portrait de Kadri Tüür et son Rehi dans l'île de Muhu (Estonie)

Pour ce quatrième portrait de la série de l’UIPI sur le patrimoine bâti, nous nous dirigeons vers le nord de l’Europe et la région baltique. Plus précisément, nous allons à Koguva, en mer Baltique, jusqu’à l’île de Muhu. Nous y rencontrons Kadri Tüür, une jeune maman qui a décidé de reprendre et de rénover l’ancien Rehielamu (ou Rehi) familial et à en faire une maison agréable.

Un Rehi est une ferme estonienne traditionnelle qui combine un espace de vie, un lieu de séchage des récoltes et une grange.

La maison appartient à la famille de Kadri depuis le dix-huitième siècle, mais comme il existe des preuves écrites de l’existence de la colonie depuis 1532, la ferme est sans doute bien plus vieille. Il y a environ 20 ans, Kadri a repris la maison qui appartenait auparavant à un de ses proches. Elle y a ensuite déménagé définitivement en 2002. Depuis, Kadri a pris soin de ce petit bijou situé dans le magnifique paysage baltique. Voici son histoire et l’histoire de sa propriété.

Kadri, parlez-nous de votre motivation à posséder et à vivre dans cette maison et à la préserver?

J’aime vivre dans cette maison ! Je n’ai jamais eu de meilleures conditions de vie que ce soit en Estonie ou à l’étranger. Je veux aussi que mes enfants expérimentent un mode de vie plus traditionnel tout en vivant dans une maison adaptée à la vie moderne. Ces types de maisons sont construits depuis plus de 1000 ans dans le nord de la Lettonie, en Estonie et même dans le nord-ouest de la Russie, car ils sont adaptés aux conditions météorologiques locales.

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?