Accès privé

Habitat participatif, construire ensemble pour habiter autrement

Envie de vivre le logement autrement, d’ouvrir les portes et les fenêtres, de ne pas vous cloisonner dans votre nid individuel, de partager des espaces de vie, d’être indépendant sans vous isoler ? L’habitat participatif est sans doute fait pour vous. Un mouvement en plein essor.

Ce mouvement, encore balbutiant en France, mais très développé en Allemagne, en Suisse ou en Norvège, connaît un véritable engouement dans l’hexagone, depuis quelques années. Reconnu par la loi ALUR, en 2014,  (pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) comme une « démarche citoyenne », l’habitat participatif propose à un groupe d’habitants constitués en association d’élaborer un projet immobilier, de le construire et de le gérer collectivement. En fonction des besoins, des aspirations et des moyens de chacun, un lieu de vie se dessine, composé de logements personnalisés et d’espaces communs, favorisant le vivre-ensemble, l’écologie, l’entraide et la solidarité.

Une forte dynamique associative

« Les initiatives se multiplient sous des formes très diverses et si le phénomène est encore marginal, on constate une réelle accélération des projets en phase de démarrage, avec une progression de 13% par an, assure Ludovic Parenty, coordinateur national de l’association Habitat Participatif France qui fédère l’ensemble des acteurs (citoyens, professionnels, organismes d’accompagnement, collectivités…). De plus en plus de personnes, de tous âges et de tous horizons s’engagent, la dynamique associative est très forte, cette nouvelle façon de concevoir l’habitat croise des enjeux majeurs concernant la ville de demain, le lien social et l’environnement. »

Près de 600 projets recensés représentent un potentiel de 5 000 à 7 000 logements, un chiffre appelé à augmenter fortement. « Avec ce nouveau type d’habitat alternatif, mélange d’esprit d’équipe et de choix individuels, les futurs résidents se réapproprient les décisions et les responsabilités de l’acte de construire et de rénover, dans une perspective de longue durée, souligne Ludovic Parenty. Les décideurs, les professionnels de la filière du bâtiment, les urbanistes, les bailleurs sociaux, tout le monde commence à s’intéresser à ce mouvement qui bouscule les schémas établis d’un logement standardisé et imposé. »

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?