Accès privé

Un patrimoine qui passe l’hiver au chaud !

chauffage - unpiSous réserve de modification législative, réglementaire ou jurisprudentielle. 


Les deux tiers de la consommation d’énergie du logement sont dus au chauffage. Or, les propriétaires comme les locataires sont - et seront - de plus en plus attentifs à leur facture. Pour préparer l’avenir, il faut donc rendre le système de chauffage de nos logements plus performant. Voici quelques conseils qui vous permettront de définir la feuille de route de gestion de votre patrimoine sur les questions de chauffage.

 

Maison individuelle ou appartement ?

En maison individuelle, vous pouvez rapidement remplacer votre système de chauffage par un système plus performant, mais aussi compléter le système existant par un appoint fonctionnant grâce à une énergie renouvelable (bois, solaire, etc.) ou encore changer d’énergie.

En appartement, notamment, lorsque le chauffage est collectif, c’est à l’assemblée générale des copropriétaires de prendre la décision de changer le système existant. Si votre chauffage est par contre individuel, vous pouvez changer votre chaudière ou vos radiateurs électriques pour installer un équipement plus économe. Il n’est cependant pas forcément possible de changer d’énergie sans l’accord de la copropriété.

Aidez vos locataires à mieux gérer leur facture de chauffage

Même si votre logement se situe en immeuble et que vos décisions dépendent de la copropriété, cela ne signifie pas qu’il n’y a rien à faire ! Vous pouvez en effet quand même aider vos locataires à gérer leur chauffage. Autant d’économies sur leur facture, une bonne base pour des relations apaisées.

Ici, les deux principes sont : régulation et programmation. Cela permet de piloter le chauffage pour avoir la bonne température au bon endroit et au bon moment. En chauffage central, il existe par exemple des thermostats d’ambiance programmables qui permettent de gérer la température ambiante en fonction des besoins des occupants et du moment de la journée ou du jour de la semaine (programmation des absences par exemple). A savoir, ces thermostats sont aujourd’hui connectés et permettent de gérer son chauffage à distance grâce à des applications smartphone. A minima, il semble important d’équiper les radiateurs à eau chaude de robinets thermostatiques pour réguler de manière automatique le chauffage en fonction de la température de consigne choisie. Grâce à ces outils et un minimum d’investissement, vous pouvez facilement optimiser le fonctionnement du chauffage et éviter les gaspillages.

Il est également nécessaire d’isoler les tuyaux du circuit de distribution d’eau de chauffage et d’eau chaude sanitaire dans les locaux non chauffés (garage, cave…), car les pertes de distribution représentent une bonne part de la facture de chauffage (le tiers voire la moitié dans les cas les plus défavorables), et ceci est particulièrement vrai dans le collectif.

Enfin dans le collectif, en cas de chauffage collectif, pensez également à l’individualisation des frais de chauffage car cette mesure (obligatoire désormais) permet de responsabiliser les occupants par rapport à leur consommation de chauffage qui est directement répercutée sur leur facture (grâce à des appareils nommés répartiteurs à poser sur chaque radiateur).

Ces interventions sont nécessaires, mais elles ne sont pas suffisantes, cependant, pour réduire significativement la facture de chauffage.

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?