Accès privé

La taxe de séjour appréciée des communes

La taxe de séjour est de plus en plus répandue. Début 2019, elle concernait 73 % des communes. Son produit augmente régulièrement, il a atteint 452 millions d'euros en 2018. Pour les communes et EPCI[1], il était de 238 millions en 2012 et il a grimpé à 426 millions en 2018. Les départements peuvent instituer une taxe additionnelle à la taxe de séjour. C'est le choix en 2018 de 51 départements, soit une recette additionnelle de 26 millions. Les communes appliquent généralement la taxe toute l'année (78 % des cas), d'autres limitent son application à une fraction de l'année.

Où s'applique la taxe de séjour ?

Créée en 1910 pour les stations thermales, la taxe a vu son champ s'élargir au fil des ans. Elle peut s'appliquer dans les catégories suivantes de communes.

Communes éligibles à la taxe de séjour

  • Communes touristiques
  • Stations classées de tourisme
  • Communes littorales
  • Communes de montagne
  • Communes réalisant des actions de promotion en faveur du tourisme ou des actions de protection et de gestion de leur espace naturel

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?