Accès privé

Vente de logement HLM : opportunités à saisir !

Accélérer la vente de logements sociaux pour atteindre 40 000 acquisitions par an, en 2022, contre 8 000 aujourd’hui. C’est l’objectif affiché par la loi Elan (Evolution du logement et aménagement numérique) votée en juin dernier. Quintupler les ventes dans un délai aussi court, un chantier considéré comme très ambitieux par les bailleurs sociaux, trop affirment certains.

Passer à la vitesse supérieure permettra aux organismes HLM de récupérer des marges de manœuvre et de construire davantage affirme le gouvernement, 1 logement vendu peut en effet financer 2 à 3 logements nouveaux. Coup double : faciliter l’accession sociale et augmenter de façon conséquente les capacités du parc HLM. Pour inciter les opérateurs publics ou privés à afficher beaucoup plus de panneaux « à vendre », la loi dispense ces ventes d’autorisation préfectorale, supprime le droit de préemption des communes et permet au bailleur de fixer librement le prix.

Aubaine pour les bailleurs et les résidents

Pour les organismes HLM, impactés par la baisse des loyers imposée par l’Etat, trouver des acheteurs devient parfois une question de survie. La loi Elan peut donc apparaître comme une véritable aubaine pour les bailleurs qui ont besoin de financements pour entretenir et renouveler leur parc. Et, bien sûr pour les résidents qui peuvent profiter de nouvelles opportunités pour acquérir un bien à des conditions et des prix très avantageux.

Ces mesures nouvelles seront-elles suffisantes pour inciter les locataires à franchir le pas ? Jusqu’à présent, l’accession sociale n’attirait pas vraiment des résidents  souvent fragilisés, disposant d’un revenu médian nettement inférieur au reste de la population.

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?